Tout comprendre sur la réglementation de l'éclairage de sécurité BAES BAEH

Publié le 27/05/2014

Il existe trois familles de blocs autonomes :

  • Le bloc autonome d'éclairage de sécurité BAES d'évacuation : il éclaire de manière uniforme l'ensemble des locaux afin que les usagers puissent se repérer où qu'ils soient et pour éviter un mouvement de panique. Cet éclairage est le plus souvent zénithal. La réglementation et les usages prévoient de fonctionner pendant une heure.
  • Le bloc autonome d'éclairage de sécurité BAES d'ambiance éclaire les axes de circulation et permet la visualisation des issues, et ce, en suivant les règles d'usage ; cet éclairage est le plus souvent en haut mais peut être aussi en bas pour éclairer le sol notamment dans les parcs de stationnement automobile
  • Les blocs autonomes d'éclairage pour habitation BAEH

L'éclairage de sécurité est obligatoire dans tous les établissements recevant du public (ERP)
et/ou des travailleurs (ERT) afin d'assurer la signalisation et le niveau d'éclairement minimum pour permettre l'évacuation des personnes en cas de problème..

Conformément à l’article EC 14 de l’arrêté du 25 juin 1980 modifié, les exploitants doivent s'assurer tous les mois du bon fonctionnement (test lampes) des Blocs Autonomes d'Éclairage de Sécurité (BAES) de leur établissement et tous les 6 mois de leur autonomie de fonctionnement (test batterie).

Une personne habilitée doit donc faire le tour de toute l’installation.

Trois causes principales peuvent conduire au mauvais ou au non fonctionnement du système d'éclairage de sécurité :

  • Le mauvais état de la batterie : une batterie vieillissante peut tomber en panne brusquement et le bloc risque de ne pas fonctionner au moment de l'évacuation.
  • Le mauvais état des lampes et le bloc risque de ne pas s'allumer au moment de l'évacuation.
  • La détérioration du BAES (jaunissement, encrassement, trace d'échauffement autour des lampes) et la visibilité sera dégradée.

Les règles          

Eclairage d'évacuation

  • Tous les 15 m dans les cheminements
  • A chaque sortie et issue de secours
  • A chaque changement de direction
  • A chaque obstacle
  • A chaque changement de niveau
  • Aux sorties des salles

Eclairage d'ambiance ou anti-panique

  • Flux lumineux minimal de 5 lumens / m² de surface au sol
  • La distance entre 2 blocs ou 2 luminaires doit être inférieure ou égale à 4 fois leur hauteur au-dessus du sol soit la formule d ? 4h
  • Chaque local doit être éclairé par au moins 2 blocs ou luminaires

Dans le cas d'alimentation par une source centralisée constituée d'une batterie d'accumulateurs :

  • Les lampes d'éclairage d'évacuation sont alimentées à l'état de veille par la source normal remplacement, à l'état de fonctionnement par la source de sécurité, les lampes étant connectées en permanence à cette dernière ;

QUELLE EST LA RESPONSABILITÉ DU CHEF D'ÉTABLISSEMENT ?

L'exploitant est responsable pénalement de la sécurité de son établissement. Il doit s'assurer que les blocs autonomes d'éclairage de sécurité sont vérifiés et entretenus périodiquement afin que l'installation d'éclairage de sécurité de son établissement soit maintenue en parfait état de fonctionnement.

La norme NF C 71-830 définit les règles relatives à la maintenance des BAES.

Tous les mois :

  • Vérification du fonctionnement en secours des blocs et de l'allumage des lampes de sécurité
  • Vérification de la télécommande de mise à l'état de repos (ou d'arrêt) des blocs lorsque l'éclairage normal est mis hors tension et du retour automatique des blocs à l'état de veille à la remise sous tension de l'éclairage normal.

Tous les 6 mois :

  • Vérification de l'autonomie de fonctionnement en secours des blocs. En cas de defaillance de la batterie ou de mauvaise performance, n'hesitez pas à changer 

Les tests sont effectués automatiquement lorsque le BAES comporte un système SATI (système automatique de test intégré)

L'éclairage de sécurité est assuré soit à partir d'une source centralisée constituée d'une batterie d'accumulateurs alimentant des luminaires, soit à partir de blocs autonomes.

La ou les sources de sécurité doivent avoir une autonomie assignée d'au moins 1 heure.

La mise à l'état de repos :

Elle permet d'éteindre les blocs après une coupure volontaire de l'éclairage normal (fin d'exploitation du bâtiment). Les BAES reviennent automatiquement à l'état de veille au rétablissement de l'éclairage normal.

  • Evite que les BAES ne se déchargent après une interruption volontaire de l'éclairage normal.
  • Garantit que les BAES seront prêts à fonctionner à l'ouverture de l'établissement (batterie chargée).
  • Evite l'usure prématurée des batteries, et préserve ainsi la durée de vie du bloc.

Voir l'Arrêté du 14 décembre 2011 relatif aux installations d'éclairage de sécurité  

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Livraison express

Choix du paiement

Lettre d'informations

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Recherche dans le blog

Derniers avis

Par Michel R. (Pleumeur-Bodou, France métropolitaine) le 22 Mai 2018 :

(4/5) 

Produit évalué : Batterie 4.8V 0.150mAh NiMh pour collier chien Petsafe FT-433SWR Parfait, correspond totalement au besoin.

Par Jean Luc C. (SAVIGNY, France métropolitaine) le 22 Mai 2018 :

(4/5) 

Produit évalué : Batterie 8.4V 3Ah NiMh pour aspirateur Midland 086075 produit conforme au descriptif envoi presque rapide mais correct prix élevé

Par Lucien D. (Brignoles, France métropolitaine) le 21 Mai 2018 :

(3/5) 

Produit évalué : Pack de 8 Piles auditives 312 PR41 livraison rapide.pour l instant pas de probleme.